Association Signatures


Créée en 2012, l’association Signatures permet de regrouper des artistes, des sympathisants de l'Art Contemporain sous une même bannière. Néophytes et connaisseurs se retrouvent chaque mois pour découvrir une œuvre, un artiste, un parcours, un style. Deux lieux accueillent les expositions. La Médiathèque pour les œuvres abstraites, la salle Barbara pour les créations réalistes ou figuratives.

L’engouement pour l’art contemporain et l’énergie insufflée par l’association sont les moteurs de la Biennale et le socle sur lequel la ville de Laudun-L’Ardoise a pu s’appuyer pour mettre en place un événement d’envergure nationale et internationale.

Découvrez ci-dessous les expositions en cours de l’Association Signatures.

Dani Poméro
Présidente de l'association Signatures


A la question « L’art contemporain, qu’en pensez-vous ? » la réponse de Madame Poméro Présidente de l’association Signatures organisatrice de l’événement fuse « On avance ! »
Les yeux bleu vif, le ton direct, les lunettes sagement posées sur des mèches rebelles, Madame Poméro est passionnée et pressée ! L’art c’est sa passion, « éduquée dans les musées », elle adorait s’y promener, entrer dans l’imaginaire des œuvres, se raconter des histoires comme écouter le récit des artistes.
Implantée dans la région elle rencontre nombre d’entre eux, les expose dans son Auberge, les conseille auprès d’acheteurs, rassemble, souvent autour d’une bonne table, artistes, philosophes, personnalités, attirés par l’authenticité, la quiétude, la simplicité de la région et plus particulièrement du département du Gard.
Cette émulation lui permet de rencontrer Luis Alvarez « un peintre qui a une palette aussi haute en couleur que son personnage » pour lequel elle a une profonde admiration.
« Je disais à Luiz : j’aime ce que je comprends.
Il me répondait : un jour tu comprendras ce que tu n’aimes pas ».
C’est peut-être la force de l’art contemporain, saisir le public là où il s’y attend le moins.

Un challenge s’il en est pour une jeune Biennale qui propose à tous les publics des œuvres d’avant-garde et des rencontres inattendues.
En ce sens la sélection du commissaire d’exposition, Patrick Grammatico, « surprend, interroge, stimule notre jugement esthétique ». Une fonction propre à l’art qui soude aussi l’équipe de la Biennale lorsque les commissions se rassemblent pour sélectionner les artistes « Notre rôle est de témoigner de la diversité, de valoriser les talents de demain » une tâche aussi douloureuse que palpitante !
La Biennale 2016 sera l’occasion de rendre hommage à une très grande artiste Colette Richarme. Respectée et vivant de sa peinture, des expositions d’importance lui sont consacrées à sa disparition, au Musée Paul Valery à Sète, au Musée Fabre à Montpellier. La Biennale s’inscrit dans cette dynamique et pause aussi la question des femmes artistes dans l’art contemporain au XXIème siècle.
Un éclairage qui n’est pas pour déplaire à Madame la Présidente.
« Si vous étiez une œuvre vous seriez ? La Venus de Milo ! »
Une œuvre qui déchaina les passions, bouleversa ses contemporains et demeure toujours d’actualité.
Une alchimie propre à l’art, à retrouver dans le cadre de la deuxième Biennale d’Arts contemporains de Laudun-L’Ardoise du 13 au 22 mai dans le Gard.


Biennale d’Arts Contemporains Laudun–L’Ardoise Gard