Comment connaître son taux de glycémie après le repas ?

La définition simple de la glycémie est la concentration plasmatique du glucose. Sa valeur varie en fonction des apports et des besoins énergétiques au cours de la journée. Ce sont les hormones sécrétées par les cellules du pancréas qui viennent ajuster le taux de glycémie. Afin de garder un œil sur l’évolution de son diabète, il est crucial de connaître son taux de glycémie.

Pourquoi est-il important de connaître son taux de glycémie ?

C’est grâce à un équilibre permanent entre différentes hormones que la régulation de la glycémie se fait dans l’organisme. Sachez qu’on peut connaitre son taux de glycémie après le repas comme avant.

La régulation de la glycémie

Quand on prend l’insuline, cette hormone produite par le pancréas, son rôle est de faire baisser la glycémie. L’autre, le glucagon, l’hormone de croissance, l’adrénaline ou le cortisol la font augmenter. Les autres éléments qui font également varier le taux de glycémie sont l’alimentation, le stress ou l’activité physique.

Lorsqu’il est en bon état de marche, le pancréas produit l’insuline en fonction de la glycémie. La glycémie s’élève et stimule la libération d’insuline après la prise d’un repas riche en glucides. L’hormone se fixe alors sur les membranes de certaines cellules, ce qui favorise l’entrée du glucose dans les cellules pour baisser la glycémie.

Les raisons du contrôle

Somme toute, le contrôle de la glycémie permet de savoir s’il y a un problème dans la production d’insuline. Il permet également de savoir s’il y a un problème au niveau des récepteurs de l’insuline. Le diabète étant une pathologie silencieuse, ce contrôle permet de savoir si le patient est dans un état diabétique ou d’un trouble de la régulation de glucose.

Même en cas d’absence de symptômes, il y a quand même un risque élevé d’avoir le diabète. Ces symptômes sont entre autres :

  • la soif ;
  • l’amaigrissement ;
  • une infection de type mycose récidivante ; et
  • la fatigue.

Au cours d’une consultation ou lorsque les patients présentent des symptômes évoquant une baisse de sécrétion d’insuline, le médecin prescrit un dosage de glycémie.

Comment se déroule l’examen de la glycémie ?

Comment se déroule l’examen de la glycémie ?

C’est le taux de sucre dans le sang qui définit la glycémie. Pour effectuer le dosage de la glycémie, le médecin conseille au patient de rester à jeun. Le test des personnes non diabétiques se fait grâce à une prise de sang. Qu’ils paraissent normaux ou pas, les résultats de ce test sont directement transférés au médecin-prescripteur. Ce dernier pourra éventuellement prescrire des examens complémentaires ou un traitement.

La mesure du taux de sucre dans le sang peut se faire soi-même à l’aide d’un dispositif portatif. Ce dernier prélève une goutte de sang au niveau du doigt. Les résultats sont relevés sur place et peuvent faire l’objet d’une discussion avec le soignant. Les personnes traitées par insuline peuvent également mesurer le taux de glucose présent dans les tissus sans forcément se piquer au bout du doigt.

La valeur normale d’une glycémie lorsqu’un individu est à jeun oscille entre 0,7 g/L et 1 g/L. En dessous, on parle d’hypoglycémie et au-dessus, on parle d’hyperglycémie. Les causes de l’hypoglycémie sont plusieurs. On distingue un régime alimentaire carencé, ou déséquilibré, l’alcool ou encore certains médicaments.

En effet, de nombreux médicaments présentent comme effet secondaire la modification des hormones. L’hyperglycémie est beaucoup plus dans le cadre du diabète, de la fièvre ou de maladies infectieuses. Elle se caractérise par la fatigue, la soif intense, l’amaigrissement ou encore la somnolence.

Articles similaires

Laisser un commentaire