Comment remédier à l’inflammation des différentes articulations ?

Les inflammations des articulaires ou maladies des articulaires constituent les affections les plus redoutées. Elles possèdent ce statut, car la mobilité et la motricité de l’homme dépendent de ces charnières entre les différents os de notre organisme. Néanmoins, elles peuvent survenir précocement ou accidentellement ou de façon naturelle. Cet article se propose de vous éclairer sur tout ce que vous devez savoir sur les inflammations articulaires encore appeler arthrites.

Qu’est-ce qu’une inflammation articulaire ?

Une inflammation articulaire se définit comme l’ensemble des réactions de l’une ou de l’ensemble des composantes d’une articulation face à une agression. il s’agit d’un problème de santé. Elle peut ainsi toucher soit :

  • Le cartilage osseux, on parlera d’une arthrose ;
  • Les tendons, elle prend le nom de tendinite ;
  • Les ligaments et autres structures articulaires.

L’inflammation articulaire peut affecter toutes les articulations du squelette :

  • Les genoux : la gonalgie ;
  • Les épaules : l’omarthrose ;
  • Les coudes : épicondylite ou « tennis-elbow »
  • Les doigts : arthrite digitale ;
  • Les chevilles : arthrite des chevilles
  • La colonne vertébrale ;
  • La hanche ;
  • Etc.

Lorsqu’elle affecte une seule articulation, le terme de mono arthrite prévaut. Cependant, lorsque plusieurs articulations se trouvent infectées ou attaquées, on parle de la polyarthrite rhumatoïde. Il faut rappeler que les arthrites comme les arthroses sont regroupées dans la grande famille des affections articulaires : le rhumatisme. L’inflammation articulaire peut être aigüe ou chronique.

Inflammation articulaire : les symptômes

Le premier signe de l’inflammation des articulations ou arthrites constitue la douleur. Encore qualifiée d’arthralgie, la douleur articulaire se manifeste dans tous les cas de rhumatisme. En effet, lors de cette inflammation, les terminaisons nerveuses qui se trouvent au niveau de l’articulation touchée sont irritées. Ce qui explique la manifestation des douleurs au cours de cette maladie. Il faut noter que dans le cas de certaines arthrites, les douleurs sont beaucoup plus nocturnes. Ce signe peut s’accompagner d’un gonflement de l’articulation, d’une rougeur et de la chaleur.

Inflammation articulaire : Cause fondamentale

Plusieurs facteurs peuvent concourir à l’apparition de l’inflammation d’une articulation. Nous pouvons citer :

  • L’abus d’alcool et surtout du tabac ;
  • Les causes mécaniques qui peuvent subvenir lors d’un accident, une chute non maitrisée ou bien même un étirement ou à cause du surpoids ;
  • Les causes infectieuses (virales ou bactériennes) qui affectent une ou plusieurs composantes de l’articulation. Il s’agit entre autres de la pubalgie lorsqu’elle touche les tendons, d’arthrite aigüe en présence d’une inflammation chronique ;
  • Les causes alimentaires qui n’interviennent qu’en présence de pathologie comme la goutte. Elles entraînent des dépôts de cristaux d’urate de sodium au niveau des articulations.
  • L’irritation des tissus grâce à une sollicitation trop importante des articulations conduisant à une tuméfaction des tendons ou des ligaments ;
  • La coxarthrose qui est dure à l’utilisation des disques intervertébraux qui affectent la hanche et le genou lorsque vous prenez de l’âge ;

Inflammation articulaire : Mesure thérapeutique possible

Inflammation articulaire : Mesure thérapeutique possible

Il s’agit ici d’apporter des solutions pour prévenir ou soulager la personne ou le patient qui présente des signes d’inflammation articulaire.

Mesures préventives

Ces mesures se reposent très souvent sur les causes qui se trouvent à l’origine de l’arthrite rhumatoïde. Ainsi, vous devez :

  • Diminuer votre surplus de masse en suivant rigoureusement un très bon régime alimentaire ;
  • S’hydrater correctement et veiller à ne pas trop solliciter vos articulations en cas d’activité sportive ;
  • Réduire considérablement l’ingestion de viande rouge, d’alcool, de tabac, pour éviter la goutte ;
  • Prendre des mesures adaptées en pratiquant des activités physiques adaptées à l’affermissement musculaire.

Mesures curatives

Elles permettent de soulager les douleurs articulaires et de les éradiquer totalement si possible. Pour cela, sous le contrôle d’un pharmacien ou d’un médecin, vous pouvez prendre des antalgiques ou des antihistaminiques. Elles permettent respectivement de soulager la douleur et de diminuer le volume de l’inflammation. Dans le cas des polyarthrites chronique ou aigüe, dues à des infections, un traitement adapté précédé d’une consultation médicale vous aidera.

En somme, la polyarthrite est une maladie articulaire. Elle se révèle très douloureuse et présente plusieurs causes. Toutefois, des mesures appropriées permettent de prévenir ou de soulager ces inflammations des articulations encore appelées arthrites.

Articles similaires

4.7/5 - (3 votes)

Laisser un commentaire