Quel meilleur anti inflammatoire contre l’arthrose ?

L’arthrose est une maladie articulaire qui se manifeste par des douleurs articulaires pouvant impacter la mobilité sur le long terme. Ce phénomène touche environ une dizaine de millions de français. Afin de soulager les douleurs, les patients ont le choix entre plusieurs alternatives. Des médicaments aux gels en passant par les injections, chacune d’elles présente des atouts spécifiques.

Les médicaments Anti-Inflammatoires Non Stéroïdiens (AINS)

Ce sont des médicaments que vous pouvez obtenir à la pharmacie sans ordonnance et qui permettent d’atténuer la douleur des articulations. Toutefois, il est conseillé de recourir à un avis médical afin de les utiliser sur une durée adaptée. Dans le cas où les douleurs persistent, le médecin peut vous prescrire des anti-inflammatoires non stéroïdiens qui sont uniquement disponibles sur ordonnance. Cela aidera à traiter l’arthrose, surtout lorsqu’elle est invalidante. Ces médicaments ont la capacité de diminuer la raideur ainsi que l’inflammation des articulations lorsqu’ils sont pris à une dose adaptée.

Cependant les AINS sont interdits pour ceux qui présentent des antécédents allergiques à un AINS, une insuffisance hépatique, cardiaque ou rénale. Ils sont également contre-indiqués aux femmes enceintes (à partir du 6e mois) ou en cas d’ulcère de l’estomac.

Parmi les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens, on peut citer :

  • L’ibuprofène ;
  • L’aspirine ;
  • Le kétoprofène ;
  • Le Célécoxib ;
  • Le Diclofénac ;
  • L’Étoricoxib ;
  • Le Flurbiprofène ;
  • L’Indométacine ;
  • Le Méloxicam ;
  • etc.

Les médicaments Anti-Inflammatoires Non Stéroïdiens (AINS)

Les gels anti-inflammatoires non stéroïdiens

Il existe aussi des anti-inflammatoires efficaces sous forme de gel pour le traitement de l’arthrose. On les utilise afin d’apaiser les douleurs d’arthrose des petites articulations comme les genoux ou les doigts. Ces gels ont l’avantage de ne pas vous exposer à des effets indésirables des AINS par voie orale. Il est important que les zones ciblées soient recouvertes par un vêtement afin d’être protégées contre le soleil. Ceci est valable pendant toute la durée du traitement et dans les 15 jours qui suivent son arrêt.

Parmi les gels anti-inflammatoires, il y a :

  • Voltarenspe ;
  • Ketum gel ;
  • Diclofénac Zydus gel;
  • Flector Tissugel EP;
  • Diclofénac TEVA gel;
  • Voltarène Emulgel ;
  • Cliptol Gel;
  • VoltarenActigo 2 % Intense Gel ;
  • Etc.

Les injections dans les articulations

Les infiltrations de corticoïdes ne sont pas nouvelles dans le cadre du traitement de l’arthrose. Leurs bienfaits sont connus de tous étant donné qu’ils permettent de limiter efficacement les inflammations ainsi que les douleurs articulaires. Elles contiennent généralement une solution de glucocorticoïdes qui assure la concentration de l’anti-inflammatoire au niveau de l’articulation.

Il s’agit ainsi d’anti-inflammatoires efficaces contre les douleurs. L’infiltration va consister à injecter la solution de glucocorticoïdes au sein de l’articulation et autour afin de calmer les douleurs. Avec les versions à effet retard, les réactions douloureuses sont susceptibles de survenir dans les 12 heures après. Ensuite, elles disparaîtront spontanément. Ces injections doivent être pratiquées par des médecins expérimentés. Cependant, il convient de noter qu’elles ne permettent pas d’empêcher la dégradation du cartilage.

L’arthrose est une maladie très éprouvante pouvant avoir un impact sur les activités du quotidien. Mais, avec une connaissance des meilleurs anti-inflammatoires, il sera plus facile d’apaiser ses douleurs. Le recours à des traitements naturels comme les compléments alimentaires est également possible.

Articles similaires

4/5 - (2 votes)

Laisser un commentaire